Retour à l'accueil
 
Retour à l'accueil
Retour à l'accueil Ajouter aux favoris
 Accueil   A la Une !   Edito   Actualités   NEWSLETTER   PLEINS FEUX   Contactez nous ! 
 
L'Union Départementale 
   Présentation
 Adhésions et tarifs
 Nos publications
 Nos actions
 Nos communiqués
 Nous contacter
 
L'activité militante 
   Les actions locales
 
La location 
   Les mots clefs
 La loi SRU
 Loyers moyens du 92
 Les charges locatives
 Les mots clefs (en cours)
 
La copropriété 
   Les mots clefs
 Le contrat de Syndic
 Contrats de Syndics (étude)
 Gestion courante, prestations
 Les charges de copropriété
 La Commission nationale
 La Jurisprudence
 Les mots clefs (en cours)
 
L'accession à la propriété 
   Les mots clefs
 Achat dans l'ancien
 Achat dans le neuf 2007/2008
 Analyse du prix des logements
 Les mots clefs (en cours)
 
Bon surf ! 
   CGL Nationale
 CGL 94
 Conso Net
 

 

 Cette rubrique donne un coup de projecteur à nos associations adhérentes qui entreprennent et prennent des initiatives dans la cîté !

Vous aussi, faîtes nous part de vos actions !

Communiquez l'adresse de votre blog ou site !

Cet espace vous est dédié !



  =+=+=+=+=+=+=




UNE AUTRE ASSOCIATION ADHERE A LA CGL !

Retrouvez son blog dès à présent !

http://residencelasavoie.blog.free.fr/

 



L'ASSOCIATION 3&5 JBC - COURBEVOIE

Le tribunal donne raison aux locataires, en avril 2006, qui se sont mobilisés au vue des décisions arbitraires et sans fondement valable de leur nouveau gestionnaire depuis 2004. Doublement abusif des loyers, refus de rédiger un bail ...
L'association, sur les conseils de la CGL92, avait saisi dès octobre 2005, soit quelques mois auparavant, la commission de conciliation de Nanterre afin que ce même gestionnaire s'engage à plus de transparence au niveau des charges. Là aussi, grâce à leur mobilisation, chaque locataire a reçu six mois plus tard, en juin 2006, un détail des charges de l'immeuble au prorata de la superficie de leur lieu d'habitation. Cependant l'association reste très vigilante et a bien conscience que rien n'est acquis concernant l'avenir et la politique délibérée du "ne rien entreprendre" mise en place par le syndic. Elle envisage d'ailleurs de réaliser un nouvel audit quant à la vétusté de certaines parties de l'immeuble (volets, fenêtres, fuite canalisation, état façade et parties communes) ainsi qu'une nouvelle saisine de la commission afin d'avoir connaissance du montant des charges pour les exercices 2006 et 2007 ! Passage confirmé pour début novembre 2008 à Nanterre. A suivre donc ..... La partie adverse souhaite un report de quelques semaines, histoire de faire trainer un peu plus la procédure !.....

C'est dans une bonne ambiance qu'a eu lieu cette seconde conciliation au 19ème étage de la Préfecture de Nanterre en ce mercredi 10 décembre ; les charges de 2006 et de 2007 ont été rapidement communiquées en promettant de meilleures relations afin d'éviter une troisième saisine ! Jamais deux sans trois se sont d'ailleurs interrogés les membres de la conciliation ! Un autre épisode en préparation ? Qui le sait vraiment ? Personne à ce jour ! ... Vu le travail fourni et les retombées certaines, plusieurs locataires décident en ce début 2009 d'adhérer à l'association et racontent leur vécu avec le syndic, très loin de la lune de miel !

Depuis la conciliation de décembre 2008, plusieurs courriers ont été envoyés et sont restés sans réponse aucune en cette fin d'hiver 2009 ! Les services concernés de la préfecture de Nanterre demande à l'association de rédiger un rapport complet de la situation. Un profil de quatre années est ainsi dressé ce qui donne une analyse précise de la situation et fait ressortir la politique délibérée menée par un bailleur qui ignore toutes les normes en vigueur !

Une nouvelle journée d'audit est organisée en ce 4 mai 2009, la quatrième. Une dizaine de locataires se prettent au jeu en ouvrant leur porte à une équipe du service de l'hygiène et de la sécurité de la commune qui s'installe avec un ordinateur portable et une imprimante. Ainsi les récits des uns et des autres sont captés avec une réelle authenticité durant parfois près d'une heure trente. Prise de photos des lieux ainsi qu'un relevé du taux d'humidité sont enregistrés pour chaque logement avec des indices assez élevés dans une majorité des cas, sans oublier l'état délabré des parties communes et des façades. Le dossier s'épaissit et sera envoyé dans les prochaines semaines à des services habitués à traiter semblables requêtes dans notre département des Hauts de Seine.

Le vent semble doucement tourner en cette mi juin 2009, des frémissements semblent confirmer que le dossier plus qu'épais ne sera pas classé dans un carton ou dans une armoire d'archives poussiéreuses ! Autant en emporte le vent ? A suivre avec passion !

La gardienne pète un cable en se lâchant et en répandant des propos diffamatoires ; une main courante est aussitôt déposée auprès du commissariat fin octobre 2009 avec l'avertissement d'une plainte si aucun changement n'est constaté rapidement. Depuis, c'est le calme plat, doux et inhabituel qui règne.

Un locataire passe en commission de conciliation ce 19 novembre 2009 après avoir été confronté depuis quatre années à une fuite d'eau dans une chambre à coucher venant de la toiture ! Des courriers restés sans réponse, une totale attitude de mépris a motivé cette démarche et dont la commission a bien noté l'argumentation déplacée du bailleur ! Les travaux grossièrement entrepris et baclés en une heure d'intervention seulement doivent être vérifiés et obligation de finission afin que plus une seule goutte d'eau de pluie ne vienne perturber la vie de la famille sinon le tgi risque d'être saisi à son tour !

- "Mes amis, l'association 3&5JBC que je préside depuis 5 ans, connait un franc et net succès face à un bailleur peu scrupuleux qui ne respecte rien ! En effet, depuis quelques jours, les échaffaudages en vue d'un ravalement sont en train d'être érigés face à la Seine ! Persévérance, pugnacité et ténacité ont créé la dynamique nécessaire qui a permis cette avancée certaine et non négligeable ! Le combat continue, et loin d'être terminé face à une petite bande d'individus qui se fichent des lois et surtout des droits les plus élémentaires des locataires ! "

Les charges de 2008 parviennent aux intéressés, enfin, dès le début du mois d'avril 2010 (sic!). La note est plus que sâlée avec des hausses incompréhensibles. L'association est toujours confrontée à l'impossibilité d'accéder aux livres comptables en vue de sérieuses vérifications qui s'imposent depuis 2005 ! Cogitum, cogitus, cogitons ! ....

Divers articles paraissent dans la presse spécialisée, donnant l'information suivante : cinq des cadres dirigeants du groupe dont deux fondateurs sont remerciés du jour au lendemain. Malaise certain et durable, d'autres têtes devraient tomber.

Mercredi 23 mars 2011 est à marquer d'une pierre blanche puisque l'association a pu enfin avoir accès aux livres comptables des exercices 2005 à 2008 malgré d'incessantes relances. Des anomalies sont relevées notamment dans le poste des salaires qui doivent être corrigées. Une présentation des relevés des compteurs de gaz, d'eau et d'électricité est demandée. Prochain rdv fixé au 4 mai.



http://3et5jbc.blogspot.com/




Une nouvelle association nous rejoint.

Retrouvez leur activité en surfant d'un clic sur leur blog de l'amicale CGL du 115 à Gennevilliers :


http://eboo115.free.fr/






L'ASSOCIATION DU 53 AVENUE VICTOR HUGO - COURBEVOIE

Lassée par l'inertie de son bailleur, cette association présidée par Mr Lealy a décidé de réagir avec l'aide de la Cgl92 en saisissant la Commission de Conciliation de Nanterre.
Au cours d'un contrôle des charges pour l'année 2005, aucun représentant n'était présent afin de répondre aux inquiétudes grandissantes et légitimes des locataires. La loi n'étant pas une entité abstraite ou une nébuleuse floue, l'association a décidé de s'en servir afin de lui donner tout son sens, afin de la faire respecter car la loi ne s'impose d'elle même sans la volonté humaine. Les citoyens se sont battus et ont su se faire entendre en présentant un dossier solide auprès de la Commission de Conciliation. Affaire à suivre .... 

Cette dynamique et ancienne association de la CGL a depuis de nombreux mois un différent sur la récupération de certaines charges infondées avec son bailleur qui préfère faire la sourde oreille ! Après de nombreux contrôles des charges ainsi que des courriers et divers rendez-vous infructueux, la CGL a conseillé à cette association de passer à la vitesse supèrieure en organisant une pétition et en saisissant la Commission de Conciliation Départementale en espérant déboucher sur un accord amiable. La CGL défendra lors de la session le dossier et argumentera.


 




L'ASSOCIATION CGL92 FRATERNITE EGALITE NANTERRE 

Vous trouverez sur le bloc note informatique de notre Association un nouvel article. 
Il s'agit de la promotion d'un raid humanitaire (4L Trophy) réalisée par une association de jeunes du Quartier du Parc André Malraux à Nanterre (dont certains parents sont adhérents à notre association CGL) et que nous soutenons. 
Nous vous invitons à consulter les sites concernés et à imprimer le petit 4 pages recto verso que vous pourrez télécharger afin de faire un peu de publicité à cet évènement sympathique et citoyen.

http://frategal.wordpress.com 

 
A bientôt pour d'autres nouvelles !.

Chistian Paul Laîné





 

L'ASSOCIATION LOCA BOUDU - ASNIERES


Cette association s'est créée en réaction à la politique de charges et d'entretien du bailleur devenue insupportable pour beaucoup. Le gardien de l'iimeuble faisait régner une ambiance détestable et se livrait à de véritables trafics !

L'aide de la Confédération a surtout été faite de conseils comportementaux, de déplacements répétés sur le site pour rencontrer le bureau de l'association et les locataires. Un accompagnement a été mis en oeuvre entre les locataires et leur bailleur lors de plusieurs réunions sur Courbevoie où le contact a pû être renoué. Un dossier a été constitué grâce aux témoignages d'une vingtaine de locataires.

Cette action s'est soldée par le licenciement du gardien peu scrupuleux et un début d'amélioration de l'entretien des parties communes. Il reste encore à traiter des charges locatives.





VANVES A LA DECOUPE !
 
En avril 2007, par un courrier du Maire, les locataires du 8 et 10 avenue Victor Hugo sur la commune de Vanves, apprennent une bonne nouvelle ; la vente de leur immeuble ! Ce n'est seulement qu'au mois de juin que le propriétaire du bien immobilier, qui n'est autre que la Caisse Générale de Retraite des salariés du groupe Caisse Epargne, confirme l'information lors d'une réunion en soirée.
L'annonce des prix, l'attitude désinvolte, le manque de considération des représentants du propriétaire choquent un bon nombre de personnes qui décident de ne pas en rester là et se réunissent en association affiliée à la CGL.
A la mi-septembre, des courriers en recommandé informent les locataires à la mise en vente de leur lieu d'habitation et des conditions d'exercice de leur droit de préemption.
Le 3 octobre, l'association motivée et convaincue de se défendre vote sa ligne de conduite : aucune réponse individuelle ne doit être envoyée, mais une lettre de l'association sera rédigée au propriétaire spécifiant l'insuffisance des décotes, l'absence de prise en compte des travaux.
Il y a obligation de reloger les résidents qui ne peuvent se porter acquéreurs.
Une campagne de communication est menée auprès des élus (maire, députés, de tout bord politique confondu) afin d'attirer l'attention du plus grand nombre. Même le Ministre du logement est mis au courant.
Conseillé par la CGL, un architecte effectue des relevés précis afin d'évaluer les travaux à envisager et sur l'état de l'immeuble.
Suite à cette déferlante, la propriétaire décide d'organiser une nouvelle réunion ; nous sommes le 6 novembre. Michel Fréchet y participe ainsi que les représentants de l'association.
Le propriétaire fait part de son étonnement sur le fait qu'elle n'a reçu aucun locataire souhaitant devenir propriétaire alors que lors d'opérations similaires, ceux sont 70% de résidents qui souhaitaient acheter leur logement ! L'association lui propose de revoir ses prix à la baisse, ce que le propriétaire n'écarte pas et demande à ce qu'un dossier soit à nouveau constitué, argumenté et donne un délai supplémentaire d'un mois.
L'association profite de ces quelques semaines et réalise en un temps record une étude de marché de l'immobilier sur la commune de Vanves en recoupant 140 annonces en agence ainsi qu'un relevé des transactions sur les six derniers mois auprès des notaires. L'architecte devra lui ausi chiffrer les travaux à prévoir.
Les rapports ayant été rédigés, il s'avère que le prix au mètre carré proposé aux locataires est supérieur de 500€ au prix normalement pratiqué sur Vanves ! De plus, le diagnostic des travaux fait apparaître un montant qui s'élève à quelques centaines d'euros par mètre carré !
Ce chiffrage n'étant pas inscrit dans le dossier de vente, l'association sollicite un nouvel entretien avec le Maire qui décide d'organiser une nouvelle réunion le 29 novembre dernier, suivie d'une autre en décembre avec le propriétaire. Et là, c'est la stupéfaction, puisque ce dernier refuse toutes les propositions en avançant pour seul motif qu'il a trouvé acquéreur des logements en vente au prix de départ sans aucun bronchement de leur part !
Le propriétaire ne cache pas de vouloir maximiser le prix de vente afin d'assurer les retraites des salariés du groupe. En dépit de relances des élus afin d'accepter une décote, l'homme s'est avéré être un véritable requin d'affaire, pire que ses semblables de la finance ou du monde de l'assurance.
L'association va donc organiser les visites en vue de la vente en informant des travaux à envisager, en organisant au mieux le planning par rapport aux occupants. Une fiche a été publiée.
Nous espérons tous que la vente ne s'effectuera pas à la va-vite et dans l'irrespect le plus total des occupants, car si c'était le cas, les deux associations désormais aguéries et combattantes se trouveraient sur leur chemin rocailleux !  

 

  


QUARTIER des FLEURS - ASNIERES 

 

Présentation

 

Le COMITE CGL des LOCATAIRES DE LA LUTECE a été créé en 2000.

 

Il a pour but de défendre, informer, représenter les locataires de FRANCE-HABITATION (ex La Lutèce depuis juillet 2005) habitant le quartier des fleurs à Asnières-sur-Seine (Hauts de Seine).

 

Nous participons aux réunions :

- de concertation locative instaurée par la loi "Solidarité et Renouvellement Urbain" (dite loi SRU)

- de contrôle des charges locatives avec la participation de l'Union Départementale CGL92 (Confédération Générale du Logement des Hauts de Seine)

- de la Commission Départementale de Conciliation (CDC) à la Préfecture des Hauts-de-Seine

 

Depuis 2001, avec l'UD-CGL92, nous animons un stand lors du Forum des Associations qui se déroule en septembre de chaque année à l'Espace Concorde situé à Asnières.

 

Vous êtes habitant du quartier des fleurs


vous voulez connaître nos activités, nos actions, les résultats obtenus,
vous recherchez des informations sur la vie du quartier, des informations pratiques, des conseils,
vous voulez défendre vos droits locatifs…


 

 

 
 
Actualités 
 
 Année 2012
 Année 2011
 Année 2010
 Année 2009
 Année 2008
 Année 2007
 Année 2006
 
 
L'eau et le logement 
 
 Eau et vie pratique
 Le prix de l'eau
 Pour se défendre
 
 
L'expulsion 
 
 Présentation
 Les mots clefs
 La procédure d'expulsion
 Les expulsions (étude)
 Notre activité de 1997 à 2003
 De 2004 à maintenant
 La Jurisprudence
 Les mots clefs (en cours)
 
 
Créer une association 
 
 Pourquoi une association
 Création et fonctionnement
 Les textes et nos conseils
 Bibliographie
 
 
Adresses utiles 
 
 Adresses classées
 
Agence DevComWeb   -   Technologie Micrologiciel™